Où trouver des produits bio pas cher ?

Produits du terroir

Si depuis quelques années le marché des produits bio est en pleine expansion, c’est parce que les consommateurs ont vite compris leur enjeu sur la santé physique, mais aussi sur l’environnement. C’est également le cas des produits du terroir, considérés comme bio pour la grande majorité. Comment expliquer cet engouement à la fois pour ce qui est bio et produits locaux ?

Comment définir les produits du terroir ?

Les produits du terroir sont des denrées dont l’origine ne se trouve pas loin de l’endroit où ils sont vendus. Bien que le terroir vienne du mot « terre », les produits du terroir sont avant tout un mariage entre la culture et la nature.

On parle de l’importance de la culture dans ce qui fait les produits du terroir, parce que culture implique traditions, savoir-faire et lien entre les gens. Aussi, la culture implique une histoire, celle des gens et de la société, mais aussi du village et de la ville. On parle ensuite de la nature, car les intempéries, les caractéristiques du terrain et le climat jouent un rôle primordial dans ce que le sol va produire.

Un soin particulier a été apporté dans la production de ce type de produits. Il peut s’agir de la technique propre à la région et qui a été utilisée dans l’élevage ou la plantation, mais il peut aussi s’agir de la cueillette ou encore de la façon dont les produits ont été stockés, maniés et emballés.

Au final, la définition des produits du terroir se trouve dans leur appartenance à un territoire, à une culture et à une histoire. Pour découvrir des produits de ce genre ou des produits bio en ligne, cliquez ici.

Quels sont les avantages des produits bios et du terroir ?

L’agriculture intensive utilise énormément de produits chimiques. Il peut s’agir de pesticide, d’herbicide ou encore de fongicide. En général, les résidus sont présents dans la nourriture que vous consommez. L’agriculture biologique veille à ne pas utiliser ce genre de produits chimiques ainsi la nourriture produite est plus saine.

De même, les produits bios contiennent peu ou pas du tout de conservateurs, ce qui leur donne un meilleur goût et un aspect plus frais que les produits ordinaires. Dans certains pays, ce genre de denrées est cultivé par les petits fermiers venant des villages alentour. C’est souvent le cas des produits du terroir.

Des études ont par ailleurs montré que les produits bios contiennent plus de nutriments que les produits industriels. Ils apportent une certaine tranquillité d’esprit aux consommateurs puisque ces derniers savent qu’aucun ingrédient chimique ni pesticide n’a été utilisé, et que les plantes n’ont pas été génétiquement modifiées.

La consommation des produits régionaux venant des petites fermes contribue notamment à la promotion de l’économie locale. Elle permet de soutenir les petits producteurs au détriment des gros producteurs et de l’exportation. Elle encourage également à consommer plus sainement, à prendre conscience de ce que l’on met dans nos assiettes et à prendre pleinement conscience de l’impact des consommations et des techniques de production sur l’environnement.

Comment définir une culture bio ?

Les petits fermiers produisant les aliments vendus au marché local et régional pratiquent, pour la plupart, une forme de culture consciencieuse de l’environnement. À titre d’exemple, ils utilisent moins d’eau et de produits chimiques, veillent à ne pas trop abîmer le sol et contribuent à réduire la pollution. La culture biologique ne se soucie pas uniquement de l’eau et du sol, elle vise également à protéger toutes les plantes et les animaux à proximité des champs.

Mais la culture bio ne concerne pas que l’agriculture. Elle touche également l’élevage dans la mesure où les animaux ne sont pas injectés d’hormones, d’antibiotiques ou de sous-produits, mais sont élevés dans un environnement naturel, à l’air libre puis nourris avec des produits naturels. Cette forme d’élevage a pour résultat de rendre la chair et le lait plus riches en nutriments : oméga 3, protéine, calcium ou encore vitamine.

En résumé, les légumes et fruits bios sont cultivés en prenant en compte la qualité du sol, l’utilisation de fertilisants et pesticides synthétiques. Les producteurs bios dépendent uniquement des matières naturelles, des techniques physiques et mécaniques développées de manière biologique par des fermiers.

Au niveau de la finition, les matières utilisées dans le packaging doivent en grande partie être d’origine naturelle. En addition, ni colorant, ni saveur, ni conservateur synthétique ne doivent être utilisés.

Les inconvénients des produits bios

L’écart entre le prix d’un produit de production traditionnelle et de production biologique varie en fonction des denrées concernées. Cependant des statistiques ont montré que les produits dits bios coûtent plus cher. Ceci est à la fois le résultat du coût de production et de la main-d’œuvre, mais aussi de la rareté de ces produits ainsi que leur gain de popularité.

Ce genre d’aliments n’est pas toujours disponible pour tout le monde. Bien que les offres soient beaucoup plus élevées qu’elles ne l’étaient il y a quelques années, en raison de la hausse de la demande, les produits sur le marché ne suffisent pas pour satisfaire tout le monde.

Parce que les produits biologiques contiennent peu ou pas du tout de conservateur, ils ont une durée de vie moins longue que les produits traditionnels. Ceci implique un va-et-vient plus fréquent au marché pour les consommateurs, une obligation de les consommer plus rapidement et la possibilité de gaspiller la nourriture si les stocks ne sont pas écoulés à temps. Un autre inconvénient de ces aliments bios ; ils sont plus sensibles aux changements météorologiques.

Les produits bio demandent plus d’attention durant leur processus de culture et prennent plus de temps à être produits. Parce qu’il est également primordial de n’utiliser que des éléments naturels et sans produits chimiques, la plupart des producteurs sont de petits fermiers qui dépendent surtout de leurs expériences et le savoir-faire traditionnel de leur région. Cette limitation à des engrais naturels et à un processus naturel de production augmente par la même occasion les chances de contamination face aux bactéries. Pour éviter les problèmes, il faut acheter vos produits au sein d’une ferme ou d’un magasin dédié.

Acheter des boissons alcoolisées de l’Espagne directement en ligne
Faire son pain à la maison en choisissant une machine à pain de qualité